Abdominoplastie

Abdominoplastie.

chirurgie du ventre

 


La chirurgie du ventre, appelée abdominoplastie, est une demande fréquente. Elle peut améliorer les altérations de la peau, les surcharges graisseuses et la détente des muscles (diastasis). Elle est souvent motivée par les séquelles de la grossesse ou d’un amaigrissement important mais également par une prise de poids qui entraine une augmentation du volume abdominal. L’importance du geste à réaliser peut être variable allant d’une petite remise en tension de la peau à l’ablation d’un tablier lourd et volumineux. Une lipoaspiration est pratiquement toujours réalisée au cours de cette intervention.

Le mot du chirurgien :
 Cette intervention est très pratiquée et procure une grande amélioration de la silhouette et du confort vestimentaire. Réalisée dans les meilleures conditions par un chirurgien qualifié, toutes les mesures de prévention sont envisagées et les risques sont alors très limités. La douleur est également parfaitement contrôlée par les antalgiques postopératoires.


Clinique-Clemenceau-250
Fiche pratique
Abdominoplastie

L’ACTE  :

Type d’anesthésie : Générale.

Durée d’intervention : 1h30 à 2h30.

Durée d’hospitalisation : 1 à 2 nuits.

Présence de drains : Oui, le plus souvent.

Durée de la convalescence
(arrêt de travail) :
 10 jours minimum.

Cicatrices : Le plus souvent, il existe une longue cicatrice à la partie basse de l’abdomen, d’un flanc à l’autre, masquée dans la culotte. Il s’y associe la plupart du temps une cicatrice autour du nombril, toujours très discrète. Enfin, dans quelques cas, il peut être nécessaire d’y ajouter une cicatrice verticale du nombril au pubis, aboutissant à une cicatrice en ancre de marine, que l’on essaie néanmoins d’éviter le plus possible puisque la verticale reste visible hors de la culotte.

Suites opératoires : Pansements pendant 10 à 15 jours, à refaire tous les 2 ou 3 jours. Injection d’anticoagulants pendant 15 jours minimum et port de bas de contention (lutte contre les phlébites et les embolies pulmonaires). Gaine de contention à porter jour et nuit pendant 4 à 6 semaines et pas de sport pendant cette période.

Prise en charge par la Sécurité
Sociale :
 Les critères de prise en charge sont stricts et ne prennent pas en compte le nombre de grossesse ou les interventions chirurgicales abdominales précédentes. Seules les situations où il existe un repli abdominal important (tablier) recouvrant le pubis peuvent faire l’objet d’une demande d’entente préalable pour la prise en charge. La gêne est alors considérée comme fonctionnelle et plus seulement esthétique.