La pesanteur aidant, les contours du visage se relâchent au fil des années.

Existe-t-il vraiment des solutions pour redessiner ses contours ?
Au-delà de l’âge, c’est le degré de relâchement qui va déterminer la ou les techniques de traitement.
Notre ovale change au fil du temps pour deux raisons : en surface, la peau perd de son élasticité et se ride. En profondeur, la fonte des graisses et la mobilité des muscles en modifient le galbe.

Pour défier la loi de la gravité et ralentir le processus de vieillissement, les nouveaux protocoles, plus ciblés, agissent désormais sur les deux niveaux.

Ovale du Visage : Les bajoues

Les bajoues sont constituées par la partie plus ou moins pendante située de chaque côté du menton et apparaissent avec l’âge.
En effet, avec le vieillissement et le relâchement des tissus, cette partie du visage a tendance à tomber. Le visage va alors perdre son ovale et prendre un aspect fatigué.

Gommer ces bajoues va permettre de restaurer l’ovale du visage en lui donnant un air plus jeune et plus dynamique.
C’est la médecine esthétique qui pourra parfois corriger certaines anomalies ou alors la chirurgie sera dans certains cas nécessaire.

Une solution existe pour traiter les bajoues :
La solution consiste à « tricher » en injectant un produit de comblement tout autour de la bajoue. En effet, à cause de la bajoue, la ligne de l’ovale du visage est irrégulière et présente en conséquence un creux juste en avant et juste en arrière de la bajoue.

En comblant ces 2 creux (juste en avant et juste en arrière de la bajoue), le résultat sera une harmonisation de l’ovale du visage en recréant une belle ligne maxillaire.

Le produit que nous utilisons à la clinique Clemenceau est de l’acide hyaluronique du laboratoire ALLERGAN pour un résultat immédiat et maitrisé.
Pour un résultat satisfaisant et durable, l’acide hyaluronique doit être un acide spécialement adapté au travail du contour du visage et des volumes de la face.

Ovale du Visage : Le Menton

Ovale du Visage Clinique Clemenceau LilleLe menton joue un rôle majeur dans la forme du visage. Plusieurs variations anatomiques sont possibles.

Trop projeté, trop en avant, il s’agit d’une « progénie ».
Le traitement d’un menton trop projeté est uniquement chirurgical. Une génioplastie de réduction permettra alors de réduire la taille d’un menton trop proéminent

Trop en arrière, manquant de projection, il s’agit d’une « rétrogénie ». L’inconvénient d’une rétrogénie est que l’angle cervico-mentonnier n’est plus dessiné. Le visage manque alors de caractère et le cou paraît, en comparaison, beaucoup plus épais. Avec l’âge, une rétrogénie mineure va se majorer et accentuer la perte de l’angle cervico-mentonnier.

Plusieurs solutions sont possibles pour traiter une rétrogénie : Des injections d’acide hyaluronique vont permettre de recréer le volume manquant du menton. L’acide hyaluronique utilisé dans ce cas devra être un acide hyaluronique spécialement adapté.

Sa réticulation devra être suffisante pour supporter une contrainte importante et son pouvoir volumateur devra être suffisant pour créer le volume souhaité. L’injection a lieu au cabinet, en consultation, et le résultat est immédiatement visible.

L’injection n’est pas douloureuse car l’acide hyaluronique contient de l’anesthésiant local. Aucune éviction sociale n’est à prévoir. Les injections devront en général être renouvelées une fois par an.

Ovale du Visage : L’angle cervico mentonnier

La disparition de l’angle cervico mentonnier est une des caractéristiques du vieillissement de la face.
En effet, une bonne définition de cet angle (créé par la jonction entre le menton et le cou) va donner au visage une allure dynamique et élégante.
Plusieurs facteurs contribuent à la disparition de cet angle cervico-mentonnier, et ils peuvent être traités séparément ou ensemble lors d’un traitement combiné.

Ovale du Visage : Les cordes platysmales

Le cou présente avec l’âge des cordes platysmales, qui sont des contractions localisées des fibres des muscles peauciers du cou.
Les muscles peauciers du cou s’étalent sur toute la hauteur du cou depuis le rebord mandibulaire (bord de la mâchoire) jusqu’au thorax.
Ces cordes platysmales, outre leur caractère inesthétique, vont, par leur contraction, attirer les tissus de la face vers le bas et majorer la ptose (chute) des tissus du bas du visage et du cou.

Le traitement actuel des cordes platysmales peut être médical ou chirurgical :

  • Le traitement médical des cordes platysmales consiste en des injections de toxine botulique pour relâcher les contractures du muscle peaucier.
  • Le traitement chirurgical des cordes platysmales consiste en un lifting du cou. Ce lifting du cou est très souvent associé au lifting de la face. Les chirurgiens de la Clinique Clemenceau ont une grande expérience dans la chirurgie esthétique de la face.