Débarqué tout droit des États-Unis, le Coolsculpting est un appareil breveté qui a vu le jour en 2008. Reposant sur un principe de la cryolipolyse, le Coolsculpting permet d’atomiser les amas graisseux localisés et ce, sans nécessité d’intervention chirurgicale. Pour ceux qui sont un peu perdus, il s’agit simplement d’un système de destruction de la graisse par le froid. C’est une machine ayant prouvé son efficacité par des études scientifiques très sérieuses.

La consultation de Cryolipolyse des Cuisses

Lors d’un rendez-vous à la Clinique Clemenceau, vous êtes reçus par un médecin ayant l’expertise pour faire un petit point sur vos antécédents, parcours et décider avec vous les zones à traiter.

Tout a une importance : vos antécédents médicaux, votre poids, votre hygiène de vie et de ce que vous souhaitez éliminer avec le Coolsculpting. Nos experts sont très à l’écoute.

La Cryolipolyse est un traitement qui permet de remodeler et d’affiner la silhouette de manière efficace et naturelle. Utilisant l’action du froid sur les cellules graisseuses, le traitement n’entraîne aucune cicatrice.

La Cryolipolyse est une méthode de médecine esthétique innovante fondée sur l’action du froid sur les cellules graisseuses. Ces cellules étant plus sensibles au froid que les autres cellules du corps, elles sont endommagées lors du traitement et sont ensuite naturellement éliminées par le métabolisme.
Avec le temps et malgré une hygiène de vie irréprochable, des bourrelets inesthétiques peuvent apparaître au niveau des cuisses (face interne, face postérieure sous les fesses)

Les patientes en souffrent et les régimes miracles ne donnent que des résultats hasardeux. La Cryolipolyse en revanche est efficace pour éliminer les amas de graisse localisés sur les cuisses, car elle cible la zone à traiter.

Les cuisses : zone privilégiée pour le stockage des graisses

Sous l’influence de facteurs hormonaux, le corps de la femme a tendance à constituer des réserves de graisse. Elles serviront au moment des grossesses et de l’allaitement pour assurer le développement du fœtus puis de l’enfant tout en prévenant les carences chez la mère.

Ce stock de cellules graisseuses (adipocytes) est localisé sur les cuisses mais également sur les fesses.
Des méthodes décourageantes pour se débarrasser des bourrelets sur les cuisses.

Avant l’apparition de la Cryolipolyse, pour s’en débarrasser, les femmes s’épuisaient à suivre des régimes plus ou moins fantaisistes aux résultats hasardeux. Entre deux régimes, la reprise de poids est fréquente : c’est l’effet yoyo. Privé de ses réserves, le corps est en alerte et s’évertue à les reconstituer pour palier à un manque de graisse éventuel.

Dès lors, il ne restait aux patientes découragées et de plus en plus complexées que deux options :
Accepter leurs bourrelets sur les cuisses, ce qui de toute évidence n’est pas uniquement une question de volonté; avoir recours à la chirurgie,certes efficace, mais cette décision est loin d’être dans l’idée de tous.

Des facteurs aggravants liés au style de vie des patientes concernées existent: l’alcool et le tabac, une alimentation trop riche en lipides et en sucres ainsi que le manque d’exercice physique n’améliorent pas la situation. Bien au contraire.

Combien de séances pour la Cryolipolyse des Cuisses ?

Comme pour toutes les autres parties du corps, de nombreuses patientes n’ont besoin que d’une seule séance.

Quelques semaines après la première séance, le médecin reçoit la patiente pour faire le point. Ce laps de temps est indispensable. Il faut laisser au corps le temps d’éliminer les cellules graisseuses mortes sous l’effet du froid.

Ce n’est qu’à l’issue de ce processus naturel de drainage que le résultat de la séance sera définitif. Il faut trois mois de délai. En fonction du volume de l’amas graisseux localisé sur les cuisses et du résultat auquel aspire la patiente, 1 à 2 séances supplémentaires peuvent être prescrites.

Les résultats de la Cryolipolyse des Cuisses

Une fois le traitement terminé et le processus de drainage arrivé à son terme, on constate une réduction de 30 40 % de son volume initial, ce qui peut représenter 2 à 4 cm de perte de tour des cuisses.

Le résultat est certes définitif mais il faudra l’entretenir pour éviter que l’organisme ne reconstitue ces réserves de tissus adipeux.

Pour ce faire, il suffit d’observer deux règles essentielles :

  • Une alimentation saine et équilibrée limitant les apports en sucres et en lipides,
  • Pratiquer régulièrement une activité physique, en particulier la marche, la course à pied, la natation ou le vélo.

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à contacter le secrétariat de la Clinique Clemenceau. Nos conseillères vous donneront rendez- vous avec un de nos médecins experts.